1213

CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 11.5/20

LINE UP

-Gabriel McCaughry
(chant)

-Antoine Lussier
(guitare)

-Sebastien Chaput
(guitare)

-Xavier St-Laurent
(basse)

-JF Richard
(batterie)

TRACKLIST

1)Surge
2)Through Evidence
3)Kneel
4)Shunned Redeemer
5)You Shouldn't Be Alive
6)Scorn Heaven
7)Of Me....Nobody Is Safe
8)Void of Conscience
9)Tarnished Trepidation

DISCOGRAPHIE


Ion Dissonance - Minus The Herd
(2007) - hardcore death metal - Label : Century Media



Les Ion Dissonance nous viennent du Québec, et ils sont très fâchés. Ils l'étaient déjà du temps de leur dernier album Solace, et ce Minus The Herd vient supprimer les quelques doutes qui auraient pu nous saisir entre-temps : ils sont toujours en colère, et continuent à l'exprimer via un death mâtiné de hardcore très technique et tordu, dominé par les hurlements du petit nouveau Gabriel McCaughry. Pensé pour être une claque dans ta face, cet album n'est pas du genre qui loupe sa cible... mais cela suffit-il?

Car il faut bien le dire : si Ion Dissonance est sans contexte un combo impressionnant de technique et de violence pure, il est très difficile de retenir un moment en particulier sur ce Minus The Herd qui n'est qu'une déferlante constante sans réel prise à laquelle se raccrocher. On reste admiratif devant le jeu de batterie de Richard qui confine à la haute voltige, devant les riffs de guitares Meshuggiens qui savent être aussi écrasants que bruitistes... mais on attend un peu vainement que ces jeunes gens nous prouvent qu'ils savent écrire des chansons. Le growl de McCaughry n'aide pas : ultra-efficace, il est aussi moins varié que celui de son prédécesseur et peu de passages vocaux restent au final en mémoire. Seuls quelques rares instants permettent à cet album de marquer l'esprit : les enchaînements entre accélérations de psychopathes et beat-downs de brutes sur "Of Me... Nobody Is Safe", l'excellent interlude "Untitled" et son pattern de batterie dub couplé à des nappes ambient, la quasi-mélodie et les breaks parlés de "Tarnished Trepidation"... et c'est tout. Le groupe parvient même à être chiant par moments, comme quand il répète des schémas jusqu'à l'usure dans "Void Of Conscience". De plus l'album est court (trente-trois minutes) en plus d'être linéaire, et s'achève sur la seule chanson variée de l'album... doublement frustrant.

Donc bon. Malgré une bonne volonté et une sincérité évidentes, ce n'est pas Ion Dissonance qui fera avancer la cause du death technique. Réservé aux fans hardcore du genre, Minus The Herd n'est pas mauvais à proprement parler, mais se révèle juste incapable d'accrocher l'oreille plus de quelques minutes et de sortir de la violence mathématique généraliste. Perso, je retourne écouter Scarve...


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4