1190

CHRONIQUE PAR ...

7
Count D
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 10/20

LINE UP

-Esa Holopainen
(guitare)

-Marko Tarvonen
(guitare)

-Oppu Laine
(basse)

-Taneli Jarva
(chant)

-Nalle Österman
(batterie)

TRACKLIST

1)Wretched Life
2)Casket Ride
3)Faces Of Death
4)Moralized
5)Rotting Alive
6)Demon Skunk
7)Shitgrinder
8)Symptoms Of The Flesh
9)F/C/D/C
10)An Evil Eye

DISCOGRAPHIE

Brutal (2004)

Chaosbreed - Brutal
(2004) - death metal - Label : Century Media



Si vous aimez le Old School Death Metal joué par des ténors du genre (Amorphis, Mannhai, Sentenced, Moonsorrow, Gandalf, The Black League), penchez-vous su le premier album de Chaosbreed : Brutal. Dans le cas contraire, passez votre chemin, vous ne trouverez pas ici de quoi satisfaire votre envie de nouveauté. Autopsy, Entombed ainsi qu’un Slayer (plutôt lourd) ne sont pas vraiment loin. Chaosbreed semble ne pas être qu’un projet parallèle à tous les groupes cités plus haut. Le feeling y est et c’est ce qui lui donne une personnalité certaine.

Chaosbreed joue du Old Death gras et pesant. La simplicité des riffs permettent une musique directe et efficace, comme le titre "Shitgrinder" proche d’un Death Rock dépravé. L’ambiance malsaine et tordue de "Demon Skunk" révèle bien l’identité musicale de Chaosbreed, imprégnée d’une lourdeur notable, notamment comme sur le long et gras "An Evil Eye", proche cette fois du doom. Brutal (produit au studio Finnvox) ne porte pas bien son nom si l’on s’en réfère à une rapidité et un martelage musical assez peu présent. Cela vient plutôt de l’efficacité évidente des musiciens à jouer du Metal cru et sale. Le son de garage (très beau garage) participe à cette décadence. A noter tout de même la présence en guest de Uffe Cederlund (Entombed) et Jorgen Sandstrom (ex-Grave/Entombed) aux guitares et en ‘guest-vocals’, ajoutant encore une couche de brutalité sur cet album.

Cependant, malgré un niveau technique et une pêche qui n’est en rien désagréable, Chaosbreed ne parvient pas suffisamment à retenir l’attention plus de deux titres ou trois. La grande majorité des plans ont déjà été entendus, mâchés et remâchés… Il faut en plus être fan d’un chant entre Death et vieux Thrash crade, un peu surfait et forcé. Tout n’est qu’histoire de goûts évidemment. Chaosbreed aurait du peut-être choisir entre une musique rapide et destructrice comme "Wretched Life" ou plus dans une ambiance Doom sale et déséquilibré comme "Demon Skunk", qui à mon avis colle mieux au capacités du groupe, ou qui, plus précisément, donnerait une image un peu plus détachée des basiques du genre. Le rendu serait dans cas bien plus appréciable.


Ainsi pour certains ce Brutal sera une aubaine musicale, nostalgique, … un très bon death titillant les ficelles du genre. Le risque sera néanmoins pour beaucoup de ne pas pouvoir s’imprégner de cette création aux relents classiques, trop souvent resservis à la même sauce. S’il y a tant d’influences et de vraisemblables rapprochements avec des groupes comme Autopsy ou encore Entombed, pourquoi se borner à reproduire ces modèles de qualité (celle de Chaosbreed non remise en cause) qui n’ont besoin que d’eux-mêmes pour faire survivre le style?


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5