1164

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été mise en ligne le 23 octobre 2007
Sa note : 13/20

LINE UP

-Paul Sabu
(chant+guitare)

-Michael Voss
(guitare)

-Ralf Heyne
(guitare)

-Thorsten Koehne
(guitare)

-Angel G. Schleifer
(guitare)

-Matthias Rethmann
(basse)

-Gereon Homann
(batterie)

TRACKLIST

1)Strange Messiah
2)Dangerous Behaviour
3)Blow By Blow
4)Ashes Or Wrong
5)Fighting To Die
6)Headbangers
7)Hey Look (But Don't Touch)
8)Piece Of My Heart
9)Jack Of All Trades
10)Rock Your World

DISCOGRAPHIE


Sabu, Paul - Strange Messiah
(2007) - hard FM - Label : AOR Heaven




Avec la pochette qui en jette, le look de Paul Sabu, sa coupe de cheveux, son regard menaçant... pas de doute, on baigne en plein dans le hard rock 80. Bingo ! Avec des musiciens de Bonfire, Pretty Maids, Biss, Eat The Gun, Demon Drive, Paul Sabu réunit un line-up expérimenté, gros son à l'appui, du hard rock costaud et sans concessions. Aux premières écoutes, Strange Messiah casse la baraque, pour sûr.


Les guitares sont acérés et saignantes comme il faut, la batterie bastonne tout le long, Paul Sabu vocifère du début à la fin et on a même droit à un pastiche diablement efficace d'AC/DC ("Blow By Blow"). Quelle pêche, même Brian Johnson est moins en rut ces derniers temps ; on a l'impression de détenir la bombe hard rock du mois, prête à être consommée. C'est en se penchant un peu plus attentivement sur la galette (et pas en l'écoutant à fond la caisse, tout en faisant autre chose) que les défauts se dévoilent au fur et à a mesure. Paul Sabu, à l'instar d'un Koritni, en fait vraiment des tonnes, c'est le moins qu'on puisse dire. Comment fait-il pour tenir tout un concert avec une voix éraillée comme ça ? L'album repose en bonne partie sur ses vocalises, même si la part belle est laissée aux riffs de temps à autre... mais pas assez à mon goût. Pas assez de riffs qui fracassent, Paul Sabu occupe vraiment tout l'espace et cela peut devenir fatigant.

Qui plus est, il n'est pas très convaincant sur les titres plus lents et pesants, son album se voit pollué par quelques titres assez lourds en la matière ("Strange Messiah" et surtout "Ashes Or Wrong"). Les refrains sont souvent grotesques, pas bien finauds ("Hey Look (But Don't Touch)" par exemple). Mais il est préférable de retenir les points positifs, comme l'énorme pêche des "Rock Your World" ou "Headbangers" (avec son refrain à la Accept). L'ajout appréciable de quelques notes de synthés donne un petit côté FM pas désagréable sur des morceaux comme "Dangerous Behaviour" ou "Jack Of All Trades", cela permet d'aérer un peu la galette. Sinon, on finirait presque par étouffer. N'attendez surtout pas de ballades-soupe, c'est pas le genre de la maison. Le tempo bluesy de "Fighting To Die" évoquera à nouveau Ac/dc, de bonnes guitares mais dommage que le refrain ne suive pas, avec ses choeurs féminins décalés.


De bonnes choses sur ce disque, mais quitte à vouloir sortir un album de hard rock qui claque, il aurait été préférable de caser encore plus de riffs qui tuent et donc de moins axer la musique sur le chant, surtout que ce n'est pas l'expérience qui manque chez ces musiciens. Une prochaine fois peut-être ?


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1