1087

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 17/20

LINE UP

-Abbath
(guitare+chant)

-Iscariah
(basse)

-Horgh
(batterie)

TRACKLIST

1)One by One
2)Sons of Northern Darkness
3)Tyrants
4)Demonium
5)Within the Dark Mind
6)In My Kingdom Cold
7)Antarctica
8)Beyond the North Waves

DISCOGRAPHIE


Immortal - Sons Of Northern Darkness
(2002) - black metal - Label : Nuclear Blast



Immortal, un groupe né de la deuxième génération black metal et qui avait fait grand bruit avec ses premiers albums, notamment Pure Holocaust et Battles in the North. Et maintenant, c'est un des leaders de la scène black metal.

Mais surtout, Immortal c'est un groupe qui n'a fait aucun faux pas, sauf peut-être avec Blizzard Beasts. Un groupe qui présente une bonne assurance musique donc. Et leur dernier est du même acabit, voire même une bonne petite bombe. Tout d'abord, le style Immortal s'est embourgeoisé d'une production devenue énorme, un son d'une puissance peu commune. Cette fois, même la basse est audible, ce qui est d'une importance non négligeable puisque le groupe désormais fait des chansons beaucoup plus lourdes.

Ensuite, le rythme s'est donc assagi. Il ne s'agit plus d'un déluge continu de matraquage en règle, non, maintenant Immortal varie plus sa vitesse. Les attaques frontales existent toujours, mais les parties «reposantes» sont beaucoup plus nombreuses. Une attaque frontale ? Dès la première piste "One by One". Une accalmie ? Dans la même chanson. Une chanson bien lourde ? La 3e, "Tyrants", est un modèle du genre avec un riff terriblement pesant, une batterie limite style doom et une basse qui alourdit le tout, qui est agrémenté d'un arpège magnifique au milieu ainsi que d'une accélération à double grosse caisse au sortir de cet arpège. Vraiment un grand moment de black metal.

Et voilà la caractéristique de cet album. Diablement black metal de part le son de la guitare, froide, effrayante mais en même tant horriblement lourd à travers ces passages très lents, qui pèsent. L'alchimie est quasi parfaite entre les deux et c'est cela la réussite de l'album. Car beaucoup disent que Immortal fait du heavy black, en grande partie à cause de leurs 2 derniers opus At the Heart of Winter et Damned in Black (ce dernier étant même un peu death ), mais pourtant, c'est du pur black metal, notamment grâce à ce son si typé et cette lourdeur qui fait peur. Immortal prouve avec cet album que le black metal peut s'accomoder d'un jeu lent et d'une production hollywoodienne. Bravo.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4