1057

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 12/20

LINE UP

-Joe Lynn Turner
(chant)

-Jorn Lande
(chant)

-Goran Edman
(chant)

-Nikolo Kotzev
(guitare)

-John Leven
(basse)

-Ian Haughland
(batterie)

-Mic Michaeli
(calviers)

TRACKLIST

1)One Life to Live
2)Eyes on the Horizon
3)I'll Be Free
4)Slip Away
5)Mr. Earthman
6)Like Jonah
7)Bring the Colors Home
8)Fool's Confession
9)Supernatural
10)Eve
11)Whole Lotta Woman
12)Guilty as Sin

DISCOGRAPHIE


Brazen Abbot - Guilty As Sin
(2003) - hard rock hard FM - Label : Steamhammer



Brazen Abbot est le groupe du guitariste Nikolo Kotzev, davantage reconnu pour être le responsable de l'ambitieux opéra metal Nostradamus. Ce que l'on sait moins, c'est que avant Nostradamus, Nikolo avait déjà sorti trois albums de Brazen Abbot. Avec Guilty As Sin, Nikolo confirme une fois de plus ses talents de compositeur dans un style hard rock/heavy metal très classique, avec en prime trois chanteurs prestigieux déjà présents sur Nostradamus : Joe Lynn Turner (Rainbow, Deep Purple), Jorn Lande (Masterplan, Ark) et Goran Edman (Yngwie Malmsteen, Talisman, John Norum). Sans oublier les musiciens d'Europe qui occupent la basse, la batterie et les claviers.

Ces trois chanteurs assurent une excellente prestation dans leur style respectif mais ma préférence va vers Joe Lynn Turner, moins technique que les deux autres mais dégageant plus de sensibilité. Guilty As Sin est un album fort sympathique ma foi et plutôt rafraîchissant, mais il n'est pas exempt de tout défaut. Tout d'abord, les ballades AOR de l'album sont vraiment faciles et sonnent «variétoches» avec les choeurs sur les refrains. "I'll Be Free" et "Bring The Colors Home" sont assez mièvres, avec une surabondance de choeurs pour les refrains. Trop de choeurs, c'est un peu le problème de ce disque d'ailleurs, j'y reviendrais plus tard. La seule ballade qui vaille vraiment le coup est l'acoustique "Eve", magnifique et les choeurs sont en retrait qui plus est, pas besoin d'en faire des tonnes pour que ce soit beau.

Par ailleurs, Nikolo semble avoir un peu trop écouté le Slaves & Masters de Deep Purple et quelques morceaux font un peu penser à un copier-coller de ce disque, dans une veine plus metal : "Slip" Away rappelle le FM "King Of Dreams", "Mr Earthman" évoque carrément "Wicked Ways", en moins épique quand même. Pour d'autres morceaux, l'influence de la période FM de Yngwie Malmsteen est légèrement perceptible (les intros de "Eyes On The Horizon" et "Supernatural", les mélodies sont dans le même style), de même que le récent Hughes Turner Project (sur "One Life To Live").

L'originalité n'est donc pas le point fort de Guilty As Sin, il s'agit juste d'un recueil de bonnes chansons, avec des choeurs grandiloquents sur des refrains pas toujours très accrocheurs. Trop happy tout ça et ça saoûle vite en fait, ça manque de consistance peut être (comme par exemple le refrain un peu soul de "Fool's Confession"). Surtout que la plupart des morceaux sont dans le même moule. Seul le dernier titre, le bluesy "Guilty Of Sin", tranche avec le reste, le tempo est plus lent, le riff très attachant et mélodique, les choeurs plus posés et moins nunuches. Et le morceau se termine de façon magistrale, avec des sonorités orientales et des choeurs puissants.


En clair, ce disque de Brazen Abbot s'écoute avec un plaisir évident mais s'oublie très vite également. Pour les fans de Deep Purple-Rainbow-Malmsteen avec Turner au chant, Guilty As Sin devrait sans problème les rassasier. En attendant, c'est toujours plus excitant que le Bananas de Deep Purple.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7